jeudi, août 05, 2010

Community Manager : Le Playmobil du web

Community manager ou le job de l'année 2010. L'élément indispensable dans sa com' sociale ou l'arnaque de l'année? le moins que l'on puisse dire est que les avis divergent sur l'importance de son rôle.

Un Community Manager c'est quoi?

Des définitions il n'y a que ça sur le web sur le profil de ce poste mais on va dire qu'un community manager se définit par ses fonctions qu'on peut résumer à :

- La gestion de la e-notoriété de la marque : promotion de son image, veille concurrentielle et prise de parole
- La gestion de la communauté : création, animation, fidélisation et modération

Et en lisant ces missions, on se dit que ce métier n'est pas aussi nouveau que ça finalement? Vrai.

Nouvelle appellation d'un métier qui évolue

Et bien les missions citées ci-haut existaient déjà avant 2010. On les rassemblait sous l'appellation de veille stratégique ou intelligence marketing et elles étaient confiées quasiment aux mêmes profils il y a déjà 5 ans.
Ces profils avaient comme terrain de jeu : les portails, les sites de news, les blogs et les innombrables forums de l'époque. Ils recueillaient ce qui se disait en bien ou en mal sur la/les marque(s) dont ils géraient l'image, ils intervenaient à son/leurs nom(s), créaient du trafic sur son/leurs site(s) web et n'hésitaient pas à réctifier le tir en cas de bad buzz.

L'évolution de ce même métier se résume à l'élargissemnt du terrain de jeu ou du champ de bataille aux réseaux sociaux (Facebook, Twitter, ...) réseaux pro (Viadeo, LinkedIn ...) les plateformes vidéos qui prennent une nouvelle dimension ...

... En avant les histoires !

Le rapprochement que j'ai choisi au Playmobil pour le community manager s'explique par le fait que ce dernier porte aujourd'hui plusieurs costumes, joue plusieurs rôles, vit des aventures 2.0 différentes chaque jour sur les différents sites, outils et supports qu'il a à disposition et ses missions tournent quand même en fin de compte autour du "divertissement" de son public.
Et si à ce moment précis vous vous posez les 2 questions suivantes, sachez que vous n'êtes pas les seuls :

1- Quel profil/job description pour un Community Manager?
Y en a pas ! Il n'y a pas de profil type, ce qu'il faut rechercher c'est un profil plutôt connaisseur du web et à l'aise dans tous les supports cités ci-haut et dans les articles précédents, un profil avec une bonne vision marketing, bon communicateur et médiateur, ayant le sens de l'initiative et de l'analyse pour être le parfait porte parole de la marque/produit sur internet.

2- En tant qu'annonceur, internaliser ou externaliser le community management?
Ce qui se passe aujourd'hui est que les marques confient cette missions à leurs agences web et ils n'ont pas tort à partir du moment que c'est un nouveau métier et qu'il n'ont pas forcément la personne adéquate pour le faire et/ou ne peuvent assurer sa formation alors que chez l'agence, ces profils existent, la connaissance aussi et c'est un service qui est rendu comme tout autre service de communication en ligne.
Mais, l'idéal est que le community manager soit salarié chez l'annonceur : il sera à plein temps sur ses tâches de façon exclusive, il n'y aura pas de perte de connaissance en cas de rupture de contrat avec l'agence web et il est beaucoup plus facile pour le community manager d'avoir toutes les informations nécessaires pour la conduite de sa mission, informations qui peuvent être à caractère confidentiel et difficilement transférable à l'agence web. Seule contrainte, si la connaissance n'existe pas au départ chez l'annonceur, le community manager sera cher à acquérir pour la marque.



Share/Save/Bookmark

1 commentaire:

Haythem a dit…

La qualité la plus importante qui doit être chez un CM est.. El m5alta ! Non mais sans déconner ! Ca doit être quelqu'un avec une très bonne expérience sociale, parce qu'il devra adapter son discours en fonction de son interlocuteur, et bien que ça dépend de la marque qu'il prend en charge, il devra forcément parler à un nombre infini de spécimens humains !

Sinon, seules les (très) grandes marques peuvent se permettre de détacher un salarié pour le community management, parce que sinon ce sera un mec qui bosse 3h par jour tout au plus.. Les autres feraient mieux de voir du côté des agences !

 
Web Statistics